Témoignages

«La protection de la nature souffre depuis des années d’un manque de financement. L’argent ne suffit même pas à entretenir les marais, pourtant protégés par le droit constitutionnel.»

Sarah Pearson Perret

Secrétaire romande de Pro Natura, membre du comité d'initiative

«Le changement climatique et la disparition des espèces vont main dans la main. Nous devons les arrêter si nous voulons continuer à vivre en tant qu’espèce. Cela implique de changer de mentalité, de prendre ses responsabilités et d’agir en tant qu’individu, société et pays. Et ce, tout de suite! L’Initiative biodiversité fait un pas dans la bonne direction. Les Amis de la Nature Suisse la soutiennent avec force.»

Sebastian Jaquiéry

Vice-président des Amis de la Nature Suisse

«En tant qu’agriculteur je produis des légumes, des céréales et du fromage de chèvre destinés à l’alimentation des êtres humains. Je favorise également la présence de lézards, de prunelliers et de sauge des prés pour la biodiversité. Cet équilibre est grandiose et vient du bon sens.»

Thomas Baumann

Agriculteur, spécialiste en biodiversité et député au Grand conseil (AG)

«L’être humain fait partie de la création, nous nous faisons donc du souci pour la diversité de la nature. En effet, ce n’est que grâce à la richesse de la biodiversité que nous survivrons sur cette Terre unique.»

Vroni Peterhans

Présidente d’œco, Église et environnement

«La nature a besoin de place pour prospérer, même à l’extérieur des zones protégées. Je soutiens l’Initiative biodiversité parce qu’elle demande davantage de surfaces de biodiversité en réseau entre elles.»

Ruedi Haller

Docteur en géographie et directeur du Parc National Suisse

«La biodiversité est une base importante de l’équilibre entre l’être humain, les animaux et la nature. Des habitats riches en espèces sont plus résistants, mieux parés contre les ravageurs et s’adaptent plus facilement aux changements de l’environnement. Il est prouvé que davantage d’espèces gigotent, gazouillent, bourdonnent, fleurissent dans les exploitations bio. Elles influencent des processus écologiques importants et contribuent à améliorer l’agriculture. Il est plus pressant que jamais de soutenir la biodiversité de la faune et de la flore.»

Monika Rytz

Comité directeur de Bio Suisse

«Aimeriez-vous passer vos vacances dans des villages sans personnalité, et dans des paysages bétonnés ? Cet été, de nombreuses personnes ont apprécié la nature, le paysage et la culture architecturale de la Suisse. L’Initiative biodiversité demande à la Confédération et aux cantons de préserver les paysages et le patrimoine bâti, afin que notre pays garde son identité pour les générations futures.»

Stefan Kunz

Secrétaire général Patrimoine suisse

«La disparition des espèces dans les cours d’eau douce ne peut pas laisser indifférent; elle dépasse nettement la mort d’espèces terrestres et marines, par unité de surface mais aussi en chiffres absolus. En Suisse, plus de la moitié des espèces de poissons et plus de 60% des plantes aquatiques sont menacées. Il faut absolument agir!»

Roberto Zanetti

Président de la Fédération Suisse de Pêche, Conseiller aux États

«Si à l’avenir, nous voulons continuer à admirer de beaux paysages, des animaux sauvages et de fascinants marais, et de bénéficier de sols fertiles, nous devons mettre un terme aux continuelles attaques contre la protection de la nature et du paysage. Il n’est pas admissible que les principales bases de notre vie soient victimes intérêts particuliers à court terme.»

Urs Leugger-Eggimann

Secrétaire central Pro Natura, Membre du comité d'initiative

«De nombreuses politiciennes et politiciens continuent de penser que notre pays est exemplaire en ce qui concerne la protection de la sa biodiversité. C’est exactement le contraire. En Suisse, les listes rouges sont particulièrement longues. En matière de zones protégées, elle est même dernière en Europe. Le mitage du territoire continue de progresser. L’Initiative biodiversité est indispensable, d’urgence.»

Raffael Ayé

Directeur BirdLife Suisse

«En permaculture, nous misons sur la diversité, en particulier sur la biodiversité, pour créer des paysages comestibles aussi stables et productifs que possible. C’est pourquoi je soutiens l’Initiative biodiversité.»

Beat Rölli

spécialiste en permaculture, lauréat du prix de l'environnement 2020 de la Fondation AK et membre fondateur de Ernährungsrat Luzern

«La biodiversité, les paysages traditionnels et le patrimoine bâti ont une valeur énorme. Mais jusqu’à présent, le monde politique et les autorités ont négligé leur protection. Nous devons agir avant qu’il ne soit trop tard. L’Initiative biodiversité est un instrument important pour cela.»

François Turrian

Directeur romand, BirdLife Suisse

«Lors de promenades ou de randonnées, nous prenons toujours de belles photos de paysages exceptionnels ou pointons notre objectif sur une fleur particulièrement belle. Et si ces sujets photographiques n’existaient plus? L’Initiative biodiversité veille à ce que les générations qui nous suivent puissent aussi photographier des paysages intacts, des localités typiques et la diversité fascinante de plantes et d’animaux.»

Simona Kobel

Directrice du projet Initiative biodiversité

«La dégradation des habitats de la faune sauvage, due en particulier à la pression excessive sur les paysages cultivés, à la fragmentation des écosystèmes, à la pollution industrielle et aux loisirs sans limites, est évidente. Il faut des mesures incisives et de la volonté politique, mais il faut aussi et surtout la conscience générale de la nécessité de protéger l’héritage naturel qui nous entoure.»

David Clavadetscher

Directeur de ChasseSuisse

«Nous serons confrontés à des conséquences économiques dramatiques si nous n’arrêtons pas la disparition des espèces, prenons l’exemple de la pollinisation des cultures. Investir dans la biodiversité, par contre, amène non seulement une plus-value aux animaux et aux plantes mais également à l’économie, notamment à travers les entreprises de construction qui reçoivent des mandats ou les paysan-ne-s qui sont dédommagé-e-s pour leurs prestations.»

Ursula Schneider Schüttel

Présidente Pro Natura, conseillère nationale, membre du comité d'initiative

«Les rainettes vertes, les anguilles et le martin-pêcheur luttent pour survivre dans les milieux qui sont les leurs: au bord des cours d’eau et dans l’eau. D’autres habitants des cours d’eau ont déjà disparu. Nous sommes grandement responsables du recul de la biodiversité. Il nous incombe dès lors d’y mettre un frein.»

Salome Steiner

Directrice d’Aqua Viva

«En accordant davantage de place à la biodiversité, nous investissons pour notre santé. Plus nos écosystèmes sont diversifiés, mieux ils résistent aux pressions et aux charges. Cela nous protège aussi.»

Dr méd. Bernhard Aufdereggen

Président de Médecins en faveur de l’environnement

«La mort des espèces et le changement climatique sont les crises les plus importantes que nous devons maîtriser. Cependant, la Suisse agit de manière trop timide pour freiner la perte de biodiversité. L’Initiative biodiversité donne la bonne impulsion.»

Iris Menn

Directrice de Greenpeace Suisse

«Les prestations des insectes pollinisateurs des plantes s’élèvent à plus de 150 milliards de francs suisses par année – plus que les bénéfices combinés d’Apple, d’Alphabet et de Microsoft. Mais les insectes ont aussi besoin de s’alimenter après la floraison des cultures. Si nous leur enlevons leur habitat et les laissons s’affamer, ce ne sera rentable pour personne. Alors oui à l’Initiative biodiversité.»

Markus Imhoof

Réalisateur du film sur la vie des abeilles «More than Honey»

«La biodiversité n’est pas seulement une base importante pour notre qualité de vie, elle est indispensable à notre survie. Mais cette base est menacée, car la protection de la nature est soumise à une pression politique croissante et souvent sacrifiée aux intérêts économiques à court terme. L’Initiative biodiversité est nécessaire pour que nos descendants puissent eux aussi vivre dans un environnement intact, enrichi par la biodiversité.»

Heidi Mück

Directrice de Professionnelles en Environnement ffu-pee

«Il y a huit ans, le Conseil fédéral a déclaré – à juste titre – dans sa Stratégie Biodiversité Suisse: “La biodiversité est la base de la vie sur terre et donc est fondamentale à la vie humaine.” Mais les autorités contribuent toujours beaucoup plus à la perte de la biodiversité qu’à sa conservation. Avec notre initiative, nous les obligeons maintenant à amorcer une tardive correction de trajectoire.»

Heribert Rausch

Prof. Dr. Iur., Professeur émérite de droit public à l'Université de Zurich, membre du comité d'initiative

Aidez notre travail avec un don!

Vous souhaitez soutenir notre engagement en faveur de la préservation de la diversité des animaux, des plantes, des paysages et du patrimoine bâti?

Faire un don
Copy link
Powered by Social Snap