Faire face ensemble à la crise de la biodiversité et à la crise climatique

14.1.2021

Glacier couvert pour le protéger contre les températures trop élevées

Des mesures qui permettent à la fois de faire face à la crise de la biodiversité et à la crise du climat doivent être prises. Car ces deux crises se renforcent mutuellement et doivent être résolues ensemble. Les organisations qui soutiennent l’Initiative biodiversité ont pour objectif une meilleure protection de la nature – et luttent ainsi aussi contre le changement climatique. 

La crise de la biodiversité et le changement climatique font partie des principaux défis auxquels l’humanité doit faire face – et ces deux crises sont étroitement liées. Les ours polaires, les koalas et les tortues marines ne sont pas les seuls à illustrer le triste spectacle de la perte de biodiversité par le réchauffement de l’atmosphère terrestre. En Suisse aussi, des températures de plus en plus élevées modifient considérablement la vie des animaux et des plantes. De nombreuses espèces, telles que le lagopède alpin ou le tétras lyre voient leurs habitats diminuer et risquent de disparaitre. Une politique climatique efficace a donc aussi un effet positif sur la biodiversité.

En outre, la perte de biodiversité contribue également au changement climatique. Plus il y a de marais, de forêts et de surfaces vertes qui disparaissent, moins il est possible d’absorber du CO2. Les surfaces nouvellement imperméabilisées absorbent alors plus de rayonnement solaire, perturbent la circulation de l’eau et renforcent les effets du changement climatique (îlots de chaleur, inondations, etc.). Les mesures de protection de la biodiversité contribuent donc à lutter contre le changement climatique.

Ce n’est qu’en accordant nos politiques de défense du climat et de protection de la biodiversité que nous pourrons maitriser cet énorme défi. 

L’Initiative biodiversité et la transition énergétique

Les organisations qui soutiennent l’Initiative biodiversité veulent lutter contre la grave perte de biodiversité qui a lieu en Suisse. Elles se concentrent sur les mesures suivantes: plus de moyens, de surfaces et d’instruments pour protéger les espèces animales et végétales suisses et leurs habitats. Mais une politique climatique sensée est tout aussi importante. L’expansion des énergies renouvelables respectueuses de la biodiversité doit être encouragée pour que nous puissions atteindre nos objectifs climatiques. Les organisations de soutien de l’Initiative biodiversité sont aussi de cet avis. Elles soutiennent la réalisation de la Stratégie énergétique 2050. L’Initiative biodiversité n’entrave pas l’indispensable développement des énergies renouvelables.

C’est aussi ce que confirme un rapport de Brandes Energie AG (lien ci-dessous). Plus spécifiquement, l’Initiative biodiversité ne porte pas atteinte à l’intérêt national pour l’utilisation des énergies renouvelables introduit par la révision de la Loi sur l’énergie en 2018. L’ancrage renforcé de la pesée des intérêts lors de la planification d’installations de production d’énergies renouvelables ne constitue pas de nouvelles restrictions, mais plus de sécurité dans la planification et l’exigence de protection de la nature, des paysages et du patrimoine bâti hors des zones protégées peut aussi être remplie par une haute qualité écologique de l’installation. 

Pour plus d’informations:

Copy link
Powered by Social Snap