cropped-ST0076972-5.jpg

Résultat ambigu des délibérations de la CEATE-N sur le contre-projet  

Première conclusion de l’Association de soutien de l’Initiative biodiversité au sujet de la proposition de la Commission de l’environnement du Conseil national   

Berne, le 31 août 2022 – Pour les organisations de soutien à l’Initiative biodiversité, le communiqué de la CEATE-N concernant l’Initiative biodiversité et le contre-projet indirect soulève des questions. Les organisations de soutien saluent les efforts fournis par la commission et l’élaboration du nouvel instrument des aires de biodiversité. Les premiers résultats publiés par la commission laissent toutefois encore de nombreuses questions en suspens. Il est cependant d’ores et déjà clair que les instruments et  mesures proposées ne suffisent pas à contrer la crise de la biodiversité. Il est impératif que le Conseil national améliore ce contre-projet de façon ciblée et substantielle.  

« Les adaptations que la CEATE-N propose au contre-projet du Conseil fédéral ne reflètent pas encore l’urgence de la situation. Elles sont clairement insuffisantes pour enrayer la disparition des espèces en Suisse et préserver à long-terme nos ressources naturelles qui sont le fondement de notre existence » regrette Raffael Ayé, représentant de l’association de soutien et Directeur de BirdLife Suisse.  

« Nous sommes inquiets qu’une majorité de la commission opte manifestement pour une politique des petits pas en matière de protection de la biodiversité. Les études scientifiques existantes montrent pourtant que la biodiversité doit être priorisée sur au moins 30% des surfaces et que la qualité des surfaces pour la biodiversité doit être revue à la hausse. L’ancrage dans la loi d’une liste statique d’aires protégées ne suffit pas à maintenir à long terme les prestations écosystémiques nécessaires à notre survie. Si nous n’en tenons pas compte, c’est la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique qui sont en jeu, et le climat aussi, » explique Sarah Pearson Perret représentante de l’association de soutien et Secrétaire romande de Pro Natura.  

« Après que la promotion d’un patrimoine bâti de qualité a été supprimée du contre-projet, nous demandons une intégration de nos revendications de façon contraignante dans le cadre du message culture, » revendique Stefan Kunz, représentant de l’association de soutien et Directeur de Patrimoine Suisse.   

Analyse approfondie disponible sous peu 

Dans les prochains jours, les services parlementaires publieront les propositions de majorité et de minorité. Les représentant•es des organisations de soutien se tiennent à votre disposition pour une analyse détaillée de leur contenu dès leur parution.  

Communiqué de presse de l’Initiative biodiversité

Communiqué de presse de la CEATE-N

Contact